Hélène et Michel se marient le 16 Juillet. Pour agrémenter leurs tables de noces nous allons fabriquer une centaine de médailles en bois, un peu sur le modèle des dessous e bouteilles. Cette fois ci, grâce à l’impression 3D et au tour W&J la réalisation du tampon de pyrogravure est robuste, il offre une impression franche et sans bavure.

heleneetmichelle Lire la suite

A l’occasion des journées européennes des métiers d’arts j’ai eu la chance de faire la connaissance de la famille Albertini, maitres verrier à Montigny lès Cormeilles depuis 1925. Cela fait donc presque un siècle que ces artisans d’arts perpétuent en famille un savoir faire extra-ordinaire : la fabrication d’émaux et de dalles de verre. Quel rapport avec la fonderie me direz vous? La magie de la matière en fusion bien sûr. Petit tour de vue du procédé:

« ici rien n’est secret, sauf ce qu’on met dedans »

Dixit Gérard Albertini, gaillard septuagénaire qui continu l’entreprise de son père.

La silice, les fondants et les oxydes qui donneront sa couleur à au verre sont chargés dans le creuset. Dix-neuf heures plus tard le verre est prêt. Cueilli à la louche, il est coulé sur un marbre.

Albertini 1

Four de fusion du verre

Lire la suite

Stefano est en train de restaurer un moteur de motocyclette, mais des pièces sont manquantes. Il s’agit de caches soupapes, sorte de bagues munies de bossages, en aluminium.  Pour obtenir les reproductions en « bonne matière » Stefano me fournit un tirage résine de la pièce. Auparavant des essais avec des tirages plâtre ont été infructueux. En effet les épaisseurs de paroi sont fines et la pièce ne comporte pas de dépouille. De plus le plan de joint est assez compliqué. Même avec le tirage résine, le résultat n’est pas satisfaisant car au démoulage il se produit invariablement beaucoup d’arrachements de sable.

couche1

Modèle résine et pièce

Dans ces conditions le fondeur pense tout de suite: cire perdue. Qu’a cela ne tienne!

Lire la suite

Voici un Pony 820 de Massey-Harris. Il est équipé d’un moteur diesel deux cylindres deux temps. Il se pourrait que ce soit un Hanomag D621.  Une des tubulures rapportées de la pompe a eau était complètement rongée. Evidemment, ce n’est pas le type de pièces qu’il est aisé de trouver sur les étagères d’un revendeur de spares. La fonderie a permis d’en faire une copie conforme, pour la rechange.

Pony1

Pony 820

Pony2Pony3

Depuis quelques semaines un petit nouveau à fait son arrivé à la fonderie. Glané sur le bon coin, ce magnifique tour horloger s’est installé à l’atelier.

Tour1

La plaque signalétique porte le nom de « Venot Frères & Cie » après quelques recherches il s’avère que cet établissement de la rue du Temple (Paris) a été absorbé par les établissements Fisseau & Cochot. Selon ce catalogue de 1925 le tour est en fait une production de la firme allemande Wolf, Jahn & Co basée à Francfort.

Tour fisseau

Extrait du catalogue Fisseau et Cochot de 1925

Contrairement à cette description, le tour est monté sur un piétement en fonte. L’entraînoir à toc est remplacé par un mandrin concentrique, plus pratique et surtout moins dangereux. Il y a aussi la possibilité d’utiliser des pinces mais la série est loin d’être complète. J’ai par contre bien récupéré la série de pignons servant à régler la vitesse d’avance du chariot pour réaliser différents filetages. Bien que certains ai été un peu rongés par la corrosion, pas un ne manque. Il ne s’agit donc pas là d’une boite de vitesse comme sur les tours modernes mais d’un jeux d’engrenages qu’il faut changer à la main, dont il faut calculer la raison sur un coin de table, pour chaque vitesse désirée.

Il manque quelques pointes, et la lunette à suivre; la lunette fixe la poupée mobile et le support à main mobile sont bien là avec en prime une poupée mobile supplémentaire équipée d’un levier pour les perçages.

Un catalogue constructeur de 1903 nous montre que la commande initiale de ce tour était à pédale !

Tour Wolf Jahn

Extrait du catalogue Wolf Jahn & Co de 1903

Acheté sans système de commande, je lui ai installé un moteur triphasé de 1 cheval avec sa poulie triple, de récup. En volée (prise directe du moteur sur la broche) la gamme de 9 vitesses s’étend de 400 à 1000 tr/min. Le harnais permet une démultiplication par 7 ce qui donne une gamme de 60 à 150 tr/min. Ce système n’est donc pas parfait pour l’instant car il y a un trou entre les gammes et un manque dans les hautes vitesses.

Le porte outil n’est pas une tourelle à levier comme on les connait mais un système de bride rotulée ultra sommaire. Il n’y a qu’une vis mère (au pas de 4 mm), pas de barre de chariotage. Pas très pratique pour charioter et dresser en avance auto. Enfin, dernière particularité de ce tour, la broche est montée sur la poupée fixe par un système de deux paliers coniques et d’une butée à bille. Ceci nécessite un réglage minutieux et un graissage continu du système. Pas très pratique tout ça me direz vous, certes…

Mais quand on voit les premiers copeaux fuser de ce bijoux centenaire, robuste, toujours précis et simplement beau, on se dit que ça en vaut bien la peine.

Tour3

Train d’engrenage monté sur tête de cheval

Tour2

Eratum : depuis la première publication j’ai été contacté par Jean-Luc. Passionné lui aussi par cette belle mécanique, il a restauré une version du LL à pédale. Merci à lui pour ses infos et conseils.

wolf-jahn01

Addendum:

wjxx

Démontage de la poupée fixe

wjx

Joseph est menuisier. Il va maintenant pouvoir signer ces oeuvres dans la masse grâce à ce tampon de pyrogravure.

Joseph

tamponjo

Robert Robert 1

La faute de français est, pour une fois, délibérée… Robert chasse dans un grand domaine normand. Une allée de bois, ou « ligne », est grâce à cette plaque baptisée en son honneur.

Deuxième volet de cette histoire. La restauration des espagnolettes continue, en bronze, avec un modèle plus propre et plus précis, mettant en relief les détails de la couronne de marquis qui orne la poignée. 

poignéebis

poigne200

poigne100

Notre projet au long cours, depuis 6 mois avec ma compagne, enfin terminé et livré au service de la cérémonie du plus beau mariage qu’il m’a été donnée de connaitre (pour l’instant ^_^).

pergola 12

Voici quelques photos qui retrace l’histoire de ce projet :

pergo100 pergo101

pergola 1pergola 2pergola 4pergola 6pergola 7pergola 8pergola xpergola 11
pergola 13

  • Matériel et conseils avisés du maitre ferronnier : David
  • Design, vitrail et ferronnerie : Charlotte
  • Conception fonctionnel, fonderie et ferronnerie : Alexandre

 

Merci David, bravo Charlotte, et vivent les mariés !!

Débusqué par des amis, quelque part en France, un site industrielle désaffecté depuis plusieurs décennies à en croire la jungle qui l’a envahie, recèle un trésor dont voici extrait un maigre butin :
archéo fonderie 1

Plaques modèles de divers corps de vannes

archéo fonderie 2

Ces modèles de manette de vanne sont en zamack, pris dans une chape en plâtre. On remarque aussi un tampon d’injection de CO2 pour noyaux au silicate, un restant de noyau de corps de vanne, quelques modèle en bois… témoins d’un autre temps, d’une autre méthode de travail pour laquelle le modeleur avait une place central dans la fonderie. Voici un maitre modèle :archéofonderie 3archéofonderie 4

De la description qu’il m’a été faite du lieu, il semblerait que l’activité est cessée du jour au lendemain, et que personne n’ai foulé les lieux pendant des années. Laissant à mes camarades ce que les amateurs appellent une magnifique « time capsule » de fonderie.