Quelques histoires de Fonderie, qui ne sont pas de la Côte

Musée Bourdelle

A quelques pas de Montparnasse, caché dans les petites rue du XVème, insoupçonné: le musée Bourdelle. Je ne vais pas vous faire ici la bio de cet artiste, ni vous conter ce lieu magique qui fut aussi sa maison et son atelier. Une seul chose: allez y! Hormis le fait que l’expo permanente est libre d’accès, elle comporte un très grand nombre d’oeuvres, et des oeuvres monumentales. Entre autres: La France 9m de haut que vous pouvez aussi admirer devant le palais de Tokyo (et le MAM qui fera l’objet très bientôt d’un article). Toutes les pièces sont signées d’Antoine Bourdelle, c’est un musée monographique. On y est plongé tout entier dans l’univers et l’histoire de l’artiste… et de ses fondeurs. Car ici c’est essentiellement de bronze qu’il s’agit. On y trouve d’ailleurs un très bon documentaire vidéo sur la fonderie d’art, tourné à la fonderie Coubertin.

,

Flashback – fonderie solidaire au Burundi

En février 2011, encore élève aux Arts & Métiers, j’ai participé à une mission de création d’une fonderie solidaire au Burundi. Cette mission a été l’apex de plusieurs années de travail sur ce projet auquel ont d’ailleurs contribué plusieurs dizaines d’autres étudiants. Cela a été une expérience vraiment très forte sur l’instant, et plus tard un point déterminant dans la genèse de la Fonderie de la Côte tant sur le plan technique que philosophique.  5 ans plus tard il est temps d’exhumer le journal de bord de la mission, ainsi que quelques photos.

Lire la suite

Rencontre avec la famille Albertini

A l’occasion des journées européennes des métiers d’arts j’ai eu la chance de faire la connaissance de la famille Albertini, maitres verrier à Montigny lès Cormeilles depuis 1925. Cela fait donc presque un siècle que ces artisans d’arts perpétuent en famille un savoir faire extra-ordinaire : la fabrication d’émaux et de dalles de verre. Quel rapport avec la fonderie me direz vous? La magie de la matière en fusion bien sûr. Petit tour de vue du procédé:

« ici rien n’est secret, sauf ce qu’on met dedans »

Dixit Gérard Albertini, gaillard septuagénaire qui continu l’entreprise de son père.

La silice, les fondants et les oxydes qui donneront sa couleur à au verre sont chargés dans le creuset. Dix-neuf heures plus tard le verre est prêt. Cueilli à la louche, il est coulé sur un marbre.

Albertini 1

Four de fusion du verre

Lire la suite

Archéo-fonderie

Débusqué par des amis, quelque part en France, un site industrielle désaffecté depuis plusieurs décennies à en croire la jungle qui l’a envahie, recèle un trésor dont voici extrait un maigre butin :
archéo fonderie 1

Plaques modèles de divers corps de vannes

archéo fonderie 2

Ces modèles de manette de vanne sont en zamack, pris dans une chape en plâtre. On remarque aussi un tampon d’injection de CO2 pour noyaux au silicate, un restant de noyau de corps de vanne, quelques modèle en bois… témoins d’un autre temps, d’une autre méthode de travail pour laquelle le modeleur avait une place central dans la fonderie. Voici un maitre modèle :archéofonderie 3archéofonderie 4

De la description qu’il m’a été faite du lieu, il semblerait que l’activité est cessée du jour au lendemain, et que personne n’ai foulé les lieux pendant des années. Laissant à mes camarades ce que les amateurs appellent une magnifique « time capsule » de fonderie.

 

La place des héros

Construite pour la fête du millénaire, qui célèbre l’installation des Magyars en Hongrie, cette place est un monument au gigantisme indicible. Les différents monarques magyars forment un cortège de 14 statues de pied en cap et 7 statues équestre d’échelle approximative 1.5. Des bas reliefs rappellent les épisodes marquants de l’histoire de l’empire. L’ensemble est couronné par l’Archange Gabriel.Budapest place des heros 1

Budapest place des heros 2 Budapest place des heros 3 Budapest place des heros 4 Budapest place des heros 5 Budapest place des heros 6

La fonderie a son musée

En flânant dans Buda, côté Ouest de Budapest, j’ai fait accidentellement la rencontre la plus insolite de mon trip dans les « Pays de l’Est ». Alors voilà ce que l’on trouve sur Bem Jozsef utca:Budapest foundry museum 1

Le musée s’est installé dans une ancienne fonderie de fonte, apparemment spécialisée dans la roue de train. Les principaux équipements ont été conservés. Voici les deux cubilots de 6t/h :
Budapest foundry museum 3 Budapest foundry museum 2 Budapest foundry museum 10 Budapest foundry museum 9

Ces cubilots alimentaient deux chantiers de moulage circulaires. Une configuration originale mais qui semble fort pratique. Budapest foundry museum 4

Le musée conserve aussi un grand nombre d’outils et de machines spécifiques au métier, ainsi qu’une grande collection de pièces moulées.Budapest foundry museum 7 Budapest foundry museum 8 Budapest foundry museum 5

De mon point de vue le clou du spectacle est cette cloche qui fera monter au créneau le puriste campanophile, elle a été moulées en AS12 par le procédé PMP ! Une vision des artistes Tibor Jeney & Edit Oborzil.
Budapest foundry museum 6

En conclusion, un passage obligé lors de votre séjour à Budapest.

Prague

Les Tchèques ne badinent pas avec la fonderie. En tout cas pas à Prague. C’est d’ailleurs un constat que j’ai pu généraliser aux quelques autres capitales des « Pays de l’Est » que j’ai visitées. On y trouve des pièces moulées dans tous leurs états. De la voirie aux oeuvres monumentales en passant par le mobilier urbain, le statuaire et certains OVNI qui ne tombent dans aucune catégorie, on y rencontre pléthore de styles et d’époques. En terme d’alliage la fonte et le bronze garde la part belle tout en laissant apparaitre quelques tirages d’inox ou d’alu.

Pour revenir à Prague, je vous met au défi de marcher plus d’une minute dans cette ville sans tomber sur de la fonderie.

Prague 2

Quelque-part, dans Prague

Prague candélabre

Près de la place du Château

Prague 3

Hommage, dont je laisse la traduction à vos bons soins

Un passage au musée de la technique, une myriade de pièces admirables. Moins imposant que notre musée des Arts & Métiers, je vous recommande quand même chaudement celui ci si vous passez par Prague. Le musée est très axé transport (Skoda) et en prime est voisin d’un musée plus atypique : le musée du tracteur, pour les amateurs de vieux Zetor.

Prague 6

Un billet à celui qui trouve le nombre exact de pièces de fonderie sur cette photo

Prague 4

Venceslas I duc de Bohême, sur l’avenue éponyme

Prague 11

Jan Hus, sur la place de la vieille ville

Prague 10

Jan Hus, de dos

Prague 7 Prague 5 Prague 8

Enfin pour finir le voyage en douce transition, rue du nouveau monde, une petite pépite trouvée sur la porte d’un certain Josef Nalepa :Prague 9

Dans le métro new-yorkais

New York est une ville qui regorge de tout, et particulièrement de pièces de fonderie. Premier article d’une longue série, au sujet d’une rencontre insolite dans le subway de NYC: Les petits bonhommes de Tom Otterness ont envahi la station de la quatorzième. C’est la Life Underground.

NYC -subway-14th-st-1 NYC -subway-14th-st-2 NYC -subway-14th-st-3 NYC -subway-14th-st-4 NYC -subway-14th-st-5 NYC -subway-14th-st-6 NYC -subway-14th-st-7 NYC -subway-14th-st-8 NYC -subway-14th-st-9

Bratislava

Bratislava-1 Bratislava-2 Bratislava-3 Bratislava-4

Cendar’s 2014 !

Les voici, généralement ils suivent de près le Beaujolais, les Cendriers du gala des Arts & Métiers de Lille sont arrivés ! Merci à Guilhem pour les photos, et bravo aux PG et à PhiCo pour ce beau millésime : ça se passe ici.