Les Tchèques ne badinent pas avec la fonderie. En tout cas pas à Prague. C’est d’ailleurs un constat que j’ai pu généraliser aux quelques autres capitales des « Pays de l’Est » que j’ai visitées. On y trouve des pièces moulées dans tous leurs états. De la voirie aux oeuvres monumentales en passant par le mobilier urbain, le statuaire et certains OVNI qui ne tombent dans aucune catégorie, on y rencontre pléthore de styles et d’époques. En terme d’alliage la fonte et le bronze garde la part belle tout en laissant apparaitre quelques tirages d’inox ou d’alu.

Pour revenir à Prague, je vous met au défi de marcher plus d’une minute dans cette ville sans tomber sur de la fonderie.

Prague 2

Quelque-part, dans Prague

Prague candélabre

Près de la place du Château

Prague 3

Hommage, dont je laisse la traduction à vos bons soins

Un passage au musée de la technique, une myriade de pièces admirables. Moins imposant que notre musée des Arts & Métiers, je vous recommande quand même chaudement celui ci si vous passez par Prague. Le musée est très axé transport (Skoda) et en prime est voisin d’un musée plus atypique : le musée du tracteur, pour les amateurs de vieux Zetor.

Prague 6

Un billet à celui qui trouve le nombre exact de pièces de fonderie sur cette photo

Prague 4

Venceslas I duc de Bohême, sur l’avenue éponyme

Prague 11

Jan Hus, sur la place de la vieille ville

Prague 10

Jan Hus, de dos

Prague 7 Prague 5 Prague 8

Enfin pour finir le voyage en douce transition, rue du nouveau monde, une petite pépite trouvée sur la porte d’un certain Josef Nalepa :Prague 9